Législatives : la belle-famille du Président fait profil bas

Share Button

L’arène politique est depuis quelques mois en ébullition avec l’approche des élections législatives. Mais, curieusement, la belle-famille du chef de l’Etat s’est faite discrète. En effet, lors des dernières élections locales, Adama Faye, à Grand Yoff, et Mansour Faye, à Saint-Louis, avaient occupé le devant de la scène.

Le premier nommé se disputait la commune de Grand Yoff à l’Envoyée spéciale du président de la République, alors Premier ministre, avant d’être ramené à la raison et de faire cause commune avec l’ancienne Garde des Sceaux. Le second défiait le leader du FSD/BJ, Cheikh Bamba Dièye, à Saint-Louis. C’est d’ailleurs de là qu’est née l’appellation dynastie Faye-Sall pour désigner la famille présidentielle. Ils étaient même accusés, avec le frangin du Président, Aliou Sall, de vouloir s’accaparer des ressources du pays. Ce, alors même que Wade a été en partie sanctionné pour avoir voulu procéder à une dévolution monarchique du pouvoir avec l’affaire du ticket présidentiel qui avait mis le pays à feu et à sang.

Mais, pour les Législatives, les deux frères ont choisi de faire profil bas. Ils doivent certainement avoir compris qu’ils font de la mauvaise publicité au chef de l’Etat en voulant coûte que coûte profiter de leurs années de militantisme au sein de l’Alliance pour la République. Il était temps, est-on tenté de dire. Car, par les temps qui courent, il serait mal venu, en plus du leadership contesté de Aliou Sall à Guédiawaye, qu’ils en rajoutent en occupant l’espace médiatique.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here