Share Button
L’ONAS envisage de doubler la capacité de pompage de ses deux stations de Fatick
L’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS) compte doubler la capacité de ses deux stations de pompage installées à Fatick où il est en train de mettre en oeuvre un projet d’assainissement des eaux usées et de drainage des eaux pluviales.
Les services de l’ONAS vont « prendre quelques dispositions pour mettre au moins trois pompes de 1500m3/J chacune. Aujourd’hui, on en a deux de 750 chacune », a annoncé son directeur général, Alioune Badara Diop.
M. Diop s ’entretenait avec des journalistes, mercredi, au terme d’une visite des travaux du projet d’assainissement des eaux usées et de drainage des eaux pluviales de la ville de Fatick (ouest).
Outre la perspective consistant à augmenter la capacité de pompage de ses stations, l’ONAS table par ailleurs sur la possibilité de doubler leur capacité de refoulement, selon son DG.
« Toutes les études seront faites cette semaine et les dispositions seront prises pour procéder au renouvellement des équipements avant l’hivernage » a-t-il rassuré.
Le Directeur général de l’ONAS a aussi promis « de doter les zones non desservies par le système d’assainissement d’ouvrages individuels’’, une question qui sera selon lui abordée lors d’un comité de pilotage prévu pour se tenir mardi prochain, sous la présidence du préfet de Fatick.
Alioune Badara Diop a fait état de sa satisfaction relative au »déroulement correcte » des travaux de ce projet d’assainissement, réalisés « à plus de 30% ». « Nous espérons que les travaux vont être réalisés dans les délais », a-t-il ajouté.
Selon lui, les deux composantes de ce projet d’assainissement des eaux usées et de drainage des eaux pluviales de la ville de Fatick ont contribué à la création de plus de 300 emplois directs.
Le volet drainage des eaux pluviales a généré « plus de 220 emplois directs » et celui relatif à l’assainissement des eaux usées « plus de 120 employés », a-t-il précisé.
D’un montant de neuf milliards cinq cent millions de francs CFA, ce projet est cofinancé par la Banque ouest africaine de développement (BOAD) et l’Etat du Sénégal.
A terme, le projet devrait contribuer à l’amélioration des conditions sanitaires, environnementales et socio-économiques des populations de la ville de Fatick.
Selon les responsables en charge du projet, il va de même impacter positivement l’environnement des quartiers ciblés et contribuer à la création d’emplois au bénéfice des populations.

Avec Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here