Share Button

 

Dans un communiqué diffusé hier et signé par le bureau de l’organisation, l’Ums reproche au journaliste d’avoir cité dans sa chronique du 13 décembre 2017 “plusieurs personnes dont des magistrats qu’il accuse d’avoir à l’occasion d’une réunion tenue à cet effet, au Palais de la République, planifié l’arrestation, l’inculpation, et le jugement de Monsieur Khalifa Ababacar Sall“, a indiqué Vox Pop. Le communiqué souligne que les collègues concernés que l’Ums a pu interpeller ont tous formellement démenti avoir pris part à une telle rencontre”. Ce qui pousse l’Ums à condamner fermement de tels propos qui, non seulement portent gravement atteinte à l’honorabilité des magistrats

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here