Share Button

S’il y a un politicien qui dégringole chaque jour que Dieu fait dans l’estime des Sénégalais, c’est bien Macky Sall. Oubliant qu’il dirige un pays où plus de 50% de la population vivent dans la pauvreté, s’il parle en public c’est pour menacer son opposition ou sermonner ses compatriotes. Il est parfois lutteur, parfois « un lion qui dort ». Toujours entre deux avions, il rit de l’alerte de la Fao, selon laquelle plus d’un million de Sénégalais sont menacés par la faim. Parce que maintenant, il dispose de milliards qu’il utilise à sa guise. C’est pour détourner l’attention sur sa caisse noire, tandis que le seul appareil de radiothérapie du pays est en panne, qu’il soutient n’avoir qu’un salaire mensuel de 5 millions. Ce qui n’est que du bluff, parce que son vieux « allié » parachuté à la tête de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse perçoit 10 millions par mois, Aminata Tall se tape 9 millions en tant que Présidente du Cese et Ousmane Tanor Dieng autant au Hcct. Les Directeurs du Port, de La Senelec et bien d’autres gagnent presque autant. Comment Macky peut-il dès lors percevoir bien moins que ceux qu’il a installés ? Mais maintenant qu’il a tourné le dos à ses engagements de campagne électorale, bluffer son peuple n’est qu’une suite logique ; ceci d’autant que son contrat légitime avec les Sénégalais a expiré depuis le 25 mars dernier, même s’il s’accroche au pouvoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here