Share Button

Des enfants tués. D’autres amputés, le jour même où le Président Macky Sall tenait vaille que vaille à ce que sa majorité mécanique vote son projet de loi sur le parrainage. Troublante coïncidence, surtout que le même 19 avril à l’aube on retrouvait dans la Cour de l’Hémicycle trois crânes d’animaux fraîchement dépecés ! L’enquête en cours va-t-elle vraiment progresser, pour qui sait que depuis que leur malheur s’abat sur les enfants aucun coupable n’a pas encore été trouvé. Est-ce parce que le(s) commanditaire(s) est un haut d’en haut ? La question s’impose pour qui se souvient qu’à l’époque où des cimetières étaient profanés et que les enquêteurs avaient trouvé les coupables, les dossiers étaient restés sans suite puisque les pistes avaient conduit directement au Palais de la République. Les enquêteurs qui les suivaient avaient simplement été envoyés en « mission » bien loin du Sénégal et les dossiers rangés. C’est donc comme qui dirait qu’on va assister à un remake avec les enlèvements et sacrifices d’enfants ; surtout que d’ici à la cruciale élection présidentielle, il n’y a plus que moins de dix mois. Et c’est connu celui qui nous dirige et même quelques opposants sont des adeptes de sacrifices et autres choses mystiques, pour rester ou accéder au pouvoir.

 

 

source:xibar.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here