Share Button

Jamais de mémoire une visite à Touba d’un président pour les besoins du Magal n’a fait autant de bruit. D’un côté les jeunes de Mbacké qui vont accueillir le président avec des brassards rouges pour réclamer la finition de leur stade  qui tarde à être terminé.

D’un autre, le cas de Touba où l’organisation de l’accueil était  confié au maire de la ville sainte alors que pour cette année c’est  le chef de village Abdou Lahat Diakhate qui est choisi pour la mobilisation  afin de réserver au président Macky Sall un accueil populaire comme ce fut le cas les années précédentes.
D’ailleurs  lors d’une réunion tenue à la mairie de Touba où tous les chefs des villages  étaient conviés,  la tension était électrique en atteste la bagarre qui est survenue entre responsables.
Une décision qui n’agree sans doute pas le premier magistrat de la cité du fondateur du mouridisme qui essuie ces derniers temps beaucoup de critiques et de contestations pour avoir été le maitre d’œuvre des deguerpissements de Touba.
C’est dans cet ordre d’idées qu’il a profité du dernièr face à face entre le Comité d’organisation et les services du ministère de l’Intérieur pour tancer vertement le journaliste de l’observateur qui a donné l’information.
L’absence d’engouement et d’engagements du côté des responsables politiques locaux qui peinent à se relever de leur cuisante défaite lors des élections législatives et qui lors des années précédentes multipliaient les appels à la mobilisation pour accueillir chaleureusement l’hôte de marque du khalife général des mourides Serigne Sidy Mokhtar MBACKE.
Seuls certains responsables politiques comme le  DG GALLO BA de la SOGIP SA  tentent de renverser la tendance en appelant les militants à sortir pour montrer au président qu’il peut toujours compter sur eux pour reconquérir les coeurs des populations de Touba et Mbacké.
 La tension est dans l’air  à  Touba.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here