Share Button
Edito : Macky Sall au pouvoir depuis 6 ans : « Les gens ne meurent plus en détail mais en gros »
Un enfant vient de perdre la vie dans les chantiers du Train express régional (Ter), que le Président Macky Sall tient à brandir parmi ses réalisations à l’occasion de la campagne électorale. Un hélicoptère militaire revenant d’une « mission sociale » s’est écrasé à Missirah, emportant des vies. Un crash qui intervient un an après le naufrage d’une pirogue, au cours duquel 21 femmes de l’île de Bétenti sombrèrent à jamais. Le crash de l’hélico rappelle la disparition d’un avion médicalisé, dont les corps de ceux qui étaient à bord sont toujours introuvables. Des pêcheurs ont péri en masse en mer. D’autres ont été flingués par les gardes côtes mauritaniens. Des morts par séries, les véhicules en ont faits sur les routes. Il n’y a pas pratiquement de jour sans accident mortel. A ce tableau noir s’ajoutent des « talibés » calcinés. Maintenant à moins d’un an de l’élection présidentielle les parents sont inquiets des raps d’enfants et même de leur exécution. Calcinés, des pèlerins l’ont été aussi l’année dernière au « Daaka » de Médina Gounass. C’est pourquoi on croit de plus en plus, après avoir constaté la magistrature « catastrophique » du Président Macky sous lequel « les gens ne meurent plus en détail mais en gros », comme le disait Bamba Fall, que c’est Macky lui-même qui porte la guigne aux Sénégalais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here