Macky Sall se rebiffe contre sa famille : Après Aliou Sall et Abdoulaye Thimbo rayés comme têtes de liste, Adama Faye interdit d’activités politiques

Share Button

A Grand Yoff, ce sont les apéristes qui vont se réjouir de la nouvelle car la plupart des responsables du parti au pouvoir ne le piffent pas.
Selon les radars fureteurs de Dakarposte, le frère de la Première dame a été solennellement invité par son beau-frère de président de la République, à cesser son activisme politique dans le département de Dakar.
Il nous revient de bonnes sources que le président Macky Sall est en effet un peu agacé par l’activisme débordant de sa propre famille et de celle de sa belle-famille et il réagit en conséquence car, ses conseillers les plus proches lui auraient soufflé les dangers que constitue l’intrusion intempestive des siens dans le champ politique.
Son propre petit-frère, Aliou Sall est maire de Guédiawaye et président de l’Association des maires du Sénégal, son oncle Abdoulaye Thimbo est maire de Pikine, un des frères de sa douce et tendre épouse, Mansour Faye -pour ne pas le nommer- est maire de Saint-Louis et ministre de l’Hydraulique tandis que le petit-frère de ce dernier, homme d’affaires très entreprenant a tenté de s’offrir sans succès la mairie de Grand Yoff, alors en compétition contre Mimi Touré et Khalifa Sall. Il s’agit du même Adama Faye qui a été invité à cesser toutes ses activités politiques pour ne pas gêner la montée en puissance de Macky Sall qui, pour les mêmes raisons a demandé à Aliou Sall et Abdoulaye Thimbo de renoncer à leur volonté de se présenter comme tête de liste de leurs circonscriptions respectives aux prochaines législatives.
Il semble que le président de la République a bien pris la mesure des dangers que lui font courir l’implication de sa propre famille et de celle de son épouse dans les affaires de la République et qu’il a décidé d’y mettre fin. Car la boulimie de prébendes de ces derniers commence à faire désordre dans ce Sénégal où les prétentions de Karim Wade et de la Génération du concret ont conduit à sa perte l’homme politique le plus balèze de notre histoire, Abdoulaye Wade en l’occurrence. Aussi, pour ne pas tomber dans les mêmes travers que Wade avec la Génération du concret qui forçait tout sur son passage, Macky Sall aurait décidé de ne pas courir le risque de perdre la possibilité d’un second mandat en se mettant à dos les Sénégalais qui détestent le népotisme. En clair le slogan « neddo ko bandam » a commencé à le déranger, n’en déplaise à ses proches qui réclament de plus en plus de strapontins.
Mamadou Ndiaye

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here