Share Button

Le chef de l’Etat Macky Sall n’est décidément pas le chouchou des habitants de Touba. Malgré les moyens colossaux qu’il déploie dans la ville sainte, il n’arrive toujours pas à gagner leur sympathie. Son prédécesseur Me Abdoulaye Wade est passé par là, mais sa fameuse déclaration alors candidat à la Présidentielle de 2012 : « les marabouts sont des citoyens ordinaires » y est pour beaucoup.

En effet, le pape du Sopi s’est montré durant toute la durée de son magistère et même après sa chute qu’il est et reste un fervent disciple mouride, n’hésitant pas à gâter les familles maraboutiques de ses largesses. Tandis que son successeur est perçu comme un opportuniste qui cherche juste à récolter des voix pour les élections mais que, au fond, il n’a pas l’étoffe d’un vrai talibé. Ce, sans compter qu’il n’est pas aussi généreux que Gorgui quand il s’agit de dégainer.

Aussi, quand il demande à ses responsables à Mbacké de sortir leur tête de l’eau, cache-t-il mal son malaise occasionné par ses défaites répétitives dans le département. Toutefois, le chef de l’Etat Macky Sall devrait apprendre à regarder ailleurs. En effet, il ne sert à rien de s’évertuer à se faire aimer d’une population qui ne cache pas son aversion pour soi. Et l’on est d’accord lorsqu’il dit : « Je continuerai à faire ce que je dois faire pour le département en termes d’emplois pour les jeunes  et de soutien aux couches vulnérables ». Mieux vaut, pour lui, se concentrer sur d’autres contrées plus susceptibles d’être sensibles à ses efforts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here