Share Button

« Face à la volonté du Chef de l’Etat d’appeler, pour l’intérêt national, au dialogue, créer les conditions de l’émergence et consolider de manière définitive cette émergence, il y a une autre volonté qui repose sur des considérations crypto personnelles, sur un agenda familial clair », campe le ministre de la Santé et de l’Action sociale.

Dans une interview accordée à « l’Observateur », Abdoulaye Diouf Sarr croit « qu’il ne peut y avoir, à ce niveau, des retrouvailles parce que les objectifs ne sont pas les mêmes ».

« Entre celui qui appelle pour l’intérêt national et celui qui appelle pour un projet familial, il n’y pas la même motivation. Par conséquent, il est difficile de trouver à ce niveau, des plages de convergence », tranche-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here