Share Button

content_image

Malick Gakou : « Nous avons la bénédiction de Wade »

Sous sa casquette de coordonnateur de la coalition Manko Taxawu Senegaal, Malick Gakou parle des enjeux de la volonté de l’opposition de se présenter ensemble aux législatives. Si  certains portent leur choix sur Abdoulaye Wade  pour diriger la liste nationale, Gakou souligne qu’aucun schéma n’a encore été retenu. « C’est la première fois, dans l’histoire politique du Sénégal que presque toute l’opposition se retrouve dans une coalition aussi large pour faire face au pouvoir en place. Mais cela s’explique par la situation difficile  que traverse le pays et qui nous recommande de nous regrouper pour abréger les souffrances des Sénégalais. C’est tout l’enjeu des législatives du 30 juillet prochain. (…) Nous avons le devoir d’envoyer à l’Assemblée nationale des députés qui ne sont animés que par la défense des intérêts  des populations », dit-il. Gakou de souligner : « Manko Taxawou Senegaal n’est pas une alliance pour se partager des sièges de députés ou pour assouvir des ambitions personnelles. Nous allons plutôt mutualiser nos forces pour en finir avec la politique de régression pratiquée par l’actuel régime. L’objectif est d’arriver à mettre en œuvre après les prochaines législatives la plateforme du 4 mai 2017, au bénéfice exclusif du peuple sénégalais. Mais pour l’heure, les travaux se poursuivent au sein de la coalition pour mettre en place une liste. « Aucune formule n’a encore été retenue, y compris celle-là, de faire de Abdoulaye Wade la tête de liste de l’opposition. », précise-t-il. Et d’ajouter : « Je tiens toutefois à rendre hommage à ce grand homme d’Etat, ce grand démocrate, le Président Abdoulaye Wade, pour les services rendus au Sénégal, à l’Afrique et au monde. Nous avons déjà sa bénédiction et je ne doute qu’elle nous sera d’un grand apport. Je rappelle que si Manko a pu voir le jour, c’est grâce ç ses conseils avisés et sa volonté farouche de regrouper les forces de l’opposition pour parvenir au changement et remettre le pays sur la trajectoire du développement économique et social ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here