Share Button

La publication des listes pour les élections législatives continue toujours de susciter la réaction des hommes politiques. D’ailleurs, le différend entre le Ps et le coordonnateur de l’Apr, Mansour Faye, n’a pas encore connu son épilogue. La réunion d’évaluation des investitures tenue par les responsables de l’Union départementale des coordinations socialistes de Sain-Louis a été houleuse. Le secrétaire général, Me Moustapha Mbaye, qui rumine son courroux, exige des explications de la part des autorités de leur parti et de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby).

Me Moustapha Mbaye: "Nous n'accepterons pas de rester avec l'Apr dans une espèce d'alliance du cavalier et du cheval..."Me Moustapha Mbaye: « Nous n’accepterons pas de rester avec l’Apr dans une espèce d’alliance du cavalier et du cheval… »

Malgré les assurances faites par le mandataire de Bby, Mansour Faye, les militants du Parti socialiste (Ps) du département de Saint-Louis ne décolèrent toujours pas. « Lors des dernières locales, n’eut été le Ps, Ameth Fall Baraya aurait fait d’une seule bouchée Mansour Faye.

Alors, il ne serait pas élu maire et nous aussi, nous ne serions pas là où nous sommes. Je ne conteste guère le leadership de l’Apr mais je souhaite qu’on reconnaisse au Ps sa 2e place de parti fort dans Bby de Saint-Louis« , souligne Me Moustapha Mbaye qui trouve « impensable, de laisser passer la forfaiture« .

« Il nous faut des éclaircissements. Nous exigeons des compensations multiformes, seules conditions pour faire adhérer les militants aux décisions, sinon on sera obligé de regarder vers la direction des militants à la base« , déclare le président du Conseil départemental de Saint-Louis.

« Nous vous (Ndlr: les militants) demandons de rester mobilisés à l’écoute de la consigne des responsables. Ces investitures participent gravement à la déstabilisation des directions des partis partenaires de l’Apr, déjà confrontées à des contestations internes et obligée de gérer les frustrations des militants qui avaient fait le choix sans ambages de la fidélité à Bby.

Nous ne pourrons pas accepter durablement de rester avec l’Apr dans une espèce d’alliance du cavalier et du cheval où l’un serait éternellement voué à monter l’autre« , avertit le responsable socialiste qui ajoute que « les investitures faites par Macky Sall ne respectent pas les critères de représentativité.

Si la coalition venait à gagner les élections, le Ps perdrait 3 sièges de députés dans la région de Saint-Louis. Sur le plan national, nous sommes avec 17 investis dont beaucoup sont à des postions inéligibles alors que lors de la dernière législature, on avait 20 députés.

Le siège qui avait été attribué à notre parti en 2012 sur la base de sa représentativité nous a été, cette fois ci, arraché au profit d’une autre formation« . Avec ces investitures, conclut-il, « l’Apr a fait main basse sur les deux autres positions de suppléants au détriment du reste de la coalition« .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here