Share Button

Depuis son arrivée au ministère des Affaires étrangères, Sidiki Kaba ne cesse d’égratigner ses collaborateurs. Dernière provocation en date, sa tentative avortée de faire remplacer son Dage. Macodou Sène ne doit son salut qu’au chef de l’Etat qui s’est opposé à la décision de son ministre. Directeur de l’administration générale et de l’équipement du ministère des Affaires étrangères depuis 2013, année à laquelle il a épousé les idéaux du parti du président Macky Sall, Macodou Sène est devenu un responsable incontournable de l’Alliance pour la République à Fatick. A ce titre, il est le maire de Niakhar. Sa présence affirmée sur le terrain pour faire réélire son leader pour un second mandat lui vaut d’être dans les bonnes grâces du président de la République. Ce qui n’est pas le cas pour d’autres au sein du ministère. Un fonctionnaire sous couvert de l’anonymat affirme : « les gens poireautent ! S’il ne voyage pas, le ministre ne fait que présider des conférences. De plus, on le voit toujours se faire photographier partout sur la planète. Chose que son prédécesseur ne faisait pas. »  Depuis la prise de fonction de Sidiki Kaba, les agents du ministère passent leurs journées à se tourner les pouces. Le seul collaborateur qui trouve une occupation, c’est son directeur de cabinet, un magistrat que Sidiki Kaba a emmené avec lui en déposant ses valises au ministère. En un mot comme en mille, Sidiki Kaba n’aime pas travailler avec ces gens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here