Share Button

Selon El pistolero, ‘’on ne peut pas développer un pays dans la division.’’ Cependant, le président du parlement de la CEDEAO se questionne : ‘’quels sont les partis qui vont dialoguer ?’’ Pour lui, il n’est pas question de réunir tout ce que le pays compte comme partis politiques si l’on veut que le dialogue soit franc. ‘’Je ne juge pas nécessaire de rassembler 200 partis pour dialoguer, ce n’est pas sérieux. Il y a des partis qui sont partis aux élections, mais qui n’ont pu avoir ne serait-ce qu’un seul député. Pour cela, je pense qu’on ne doit pas poser la question à ces genres de partis’’, a déclaré Cissé Lô

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here