Share Button
Des miliciens contrôlent les mouvements des populations dans l'Etat du Borno
 Des miliciens contrôlent les mouvements des populations dans l’Etat du Borno

Au moins quinze personnes ont été tuées et 23 autres blessées dans un quadruple attentat-suicide perpétré par des femmes à Maiduguri, la capitale du nord-est du Nigeria.

Quatre femmes kamikazes se sont fait exploser dans différents endroits du quartier Molai Kalemari mardi soir « tuant 19 personnes » dont elles-mêmes, a déclaré Damien Chukwu, le commissaire de police de l’Etat du Borno.

Des militaires nigérians en faction dans la brousse de l'Etat du Borno
 Des militaires nigérians en faction dans la brousse de l’Etat du Borno

Les informations fournies par la police révèlent que la plupart des victimes sont des membres des milices, qui participent à certaines opérations militaires pour combattre les insurgés.

Bello Danbatta, porte-parole des groupes des milices du Borno a affirmé que ses hommes, dont 12 ont été tués, étaient visés par deux des kamikazes qui avaient déclenché leurs explosifs à leur poste de contrôle.

Un camp de déplacés victimes de Boko Haram dans l'Etat de Borno
 Un camp de déplacés victimes de Boko Haram dans l’Etat de Borno

Selon lui, cet attentat n’entame pas leur engagement à « continuer à lutter contre cette insurrection ».

Les attentats-suicides sont devenus le principal mode opératoire de Boko Haram après huit années d’une insurrection sanglante dans le nord-est du Nigeria, qui a fait au moins 20.000 morts et plus de 2,6 millions de déplacés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here