Share Button

Un étrange changement à la Direction générale de l’administration et de l’Equipement (DAGE) du ministère des Affaires étrangères a été stoppé net par Macky Sall.

Voulant remplacer son DAGE, militant de l’APR dans la région de Fatick, Sidiki KABA s’est vu opposer un refus sans appel du président la République en Conseil des ministres, mercredi dernier.

Un refus sans appel. C’est ce que vient d’opposer le chef de l’Etat à son ministre des Affaires étrangères. WalfQuotidien a appris que le président de la République a rejeté la proposition de remplacement du Directeur de l’administration générale et de l’équipement de Sidiki Kaba, Macodou Sène. Le «Patron» lui a dit qu’il n’en était même pas question puisque le concerné est un grand militant de Niakhar, dans la région de Fatick.

D’après la source de WalfQuotidien, le remplaçant de Mankeur Ndiaye et non moins, ancien ministre de la Justice, fonctionne presque sans cabinet. Des sources rapportent qu’il a dépouillé son Secrétaire général et que son Directeur de cabinet, un magistrat gère tout. «Les dossiers sont en souffrance, les gens poireautent, il ne fait que présider des conférences s’il ne voyage pas, etc.  De plus, on le voir toujours sur les sites internet se photographier partout sur la planète Ce que son prédécesseur ne faisait pas», souffle un fonctionnaire des Affaires étrangères. Qui ajoute : «Si Macky Sall ne veut pas remplacer Macodou Sène, la raison est très simple. En réalité, l’homme pèse lourd au sein de l’Alliance pour la République qui veut décrocher un second mandat pour son patron.»

Et, le motif de cette tension ambiante, révèle une autre source, réside dans le fait que le chef de la diplomatie sénégalaise n’est pas satisfait de son personnel. Seul, prévient-elle, le magistrat directeur de son cabinet est crédité d’une compétence dans l’accomplissement de sa mission.

Et, l’actuel Directeur de l’administration générale et de l’équipement, a rejoint la prairie marron-beige trois mois seulement après sa nomination à ce poste stratégique dans le dispositif du ministère des Affaires étrangères, en mai 2013. Mieux, il a été lors des dernières élections locales, la tête de liste de la coalition présidentielle à Niakhar.

A titre de rappel, le maire de Niakhar militait depuis trente ans à la Ligue démocratique, le parti du Professeur Abdoulaye Bathily, un allié chez qui on n’hésite pas d’aller piocher des militants.

Nommé à la tête de la diplomatie sénégalaise il y a cinq mois, Sidiki Kaba ne fait pas encore l’unanimité au sein de son département. Selon nos sources, de nombreux conseillers des Affaires étrangères n’apprécient pas sa méthode et sa volonté de tout chambouler dans une administration bien organisée.

Adama COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here