Share Button

 

Le syndicat autonome des enseignants du Supérieur (Saes) constate, avec regret, le non-payement des heures supplémentaire du premier et second semestre. Pour pousser l’Etat à mettre la main à la poche, le Saes a décidé de confisquer les copies des étudiants et refuser de donner les sujets d’examens de rattrapage.

En un mot comme en mille,  les enseignants du Supérieur annoncent un boycott des examens universitaires, informe la Rfm, dans son édition de midi.

Alioune Déme, Chargé des revendications du Saes/Section Dakar, se prononce à ce sujet. «Avec le surnombre à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), c’était à la demande de l’Etat de taxer les heures supplémentaires, pour pouvoir régler la question du nombre exponentiel des étudiants (…) Nous constatons que ces gens ne nous respectent pas et nous avons décidé qu’il n’y aura pas d’examen, tant que ce problème n’est pas réglé”, menace Pr Dème.

Ce dernier de dire en ces termes : “même quand on fait travailler un mécanicien, si on ne le paye pas, au bout d’un moment, il arrête le travail. Nous sommes dans des situations que tous les Sénégalais connaissent bien».

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here