Share Button

Le deuxième gouvernement de Mahammed Boun Abdallah Dionne formé avant-hier, affiche une particularité. La nouvelle équipe regroupe, en effet, plusieurs nouveaux départements autonomes. Des portefeuilles qualifiés de “hautes priorités” par le chef du gouvernement.

  • Mines et pétrole

Dans ce lot, on retrouve le secteur des ressources minières. Un choix qui, selon le Premier ministre, se traduit par le souci d’accélérer le processus de transformation structurelle. “Le président a souhaité qu’il y ait plus d’efficience dans la mise en œuvre de la politique structurelle. Le Parlement a adopté un nouveau code minier qui ouvre des boulevards de valeurs ajoutés de richesses à notre pays, dans la transparence de l’ITIE (Initiative pour la transparence dans les industries extractives)”, a fait savoir Mahammed Boun Abdallah Dionne. C’est pourquoi, selon le chef du gouvernement, le Président Macky Sall a décidé de dédier au secteur minier, un ministère spécifique : Mines et Géologie. A côté des mines, il y a le pétrole qui possède désormais son propre département ministériel.

Une façon, pour le PM, de préparer le Sénégal à l’économie du gaz et du pétrole. “En plus de la plateforme Cos-pétro-gaz, le chef de l’Etat a souhaité mettre en place un ministère du Pétrole et des Energies pour préparer le Sénégal au plan de l’opérationnel en tant que département ministériel plein. Le Sénégal de demain s’annonce dès 2021, avec les premières exportations de gaz”, a indiqué le PM.

  • Tourisme et culture

Le nouvel attelage gouvernemental du Sénégal accorde également une belle part au tourisme. Selon le locataire de la primature, ce secteur mérite “une attention toute particulière”. “C’est tout un besoin de modernisation et de mise à niveau qui a été exprimé par le secteur privé. Et c’est pour répondre à ces attentes du secteur touristique et du secteur privé national, que le chef de l’Etat a souhaité consacrer à ce département un ministère spécifique”, renseigne Mahammed Boun Abdallah Dionne.

Ce dernier estime ainsi qu’il est impératif d’achever les travaux des infrastructures aériennes en chantier et de les mettre en service avant la fin de l’année. Le chef du gouvernement renseigne qu’il est prévu, dans ce sens, la construction des aéroports secondaires dont quatre sont à l’étude, dans le cadre du désenclavement et de l’aménagement du territoire à l’intérieur du pays. “C’est autant de travail qui va être assigné au ministre chargé des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires”, déclare le PM. Si, dans le gouvernement précédent, la culture partageait avec la communication le même département ministériel, elle fera cavalière seule dans ce nouvel attelage, sous la conduite de l’ex-journaliste, Abdou Latif Coulibaly.

Et le Premier ministre de préciser, dans ce sens, que “le chef de l’Etat a pensé que le secteur de la culture méritait d’être érigé en département et qu’on retrouve dans notre pays un grand ministère de la Culture”.

  • Femmes et jeunes

La jeunesse n’est pas en reste dans ce nouveau gouvernement, avec la mise en place d’un ministère dédié spécifiquement à l’Emploi, à l’Insertion professionnelle et à l’Intensification de la Main-d’œuvre. Dans le même sillage, Dionne et son équipe n’ont pas manqué de promouvoir la gent féminine, avec la mise en place d’un ministère spécifique dédié à la Micro-Finance et à l’Economie solidaire, qui va cibler principalement les femmes et aussi le segment jeune des Sénégalaises.

“Il y a, d’abord, le ministère de la Femme et de la Famille. Mais il a souhaité mettre en place un ministère dédié à la Protection de l’Enfance sénégalaise qui sera adossé à la Bonne gouvernance. C’est un département spécifique qui est mis en place pour protéger les enfants sénégalais”, a indiqué le Premier ministre.

M. Dionne n’a pas manqué de rappeler la composition du nouveau gouvernement qui, dit-il, regroupe 35 départements ministériels auxquels on a adjoint des ministres délégués, contre 39 ministres pour l’équipe sortante. Il relève également la nomination de trois femmes de plus qui viennent s’ajouter aux cinq que comptait le précédent gouvernement, après le limogeage de Fatou Tambédou.​

laviesenegalaise

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here