Panique au sommet de l’Etat

Share Button

Restons debout pour le Sénégal et l’intérêt supérieur de la nation. L’exigence de penser et d’agir en républicain est devenu une urgence, aujourd’hui la république se dérobe, elle est dénaturée et transfigurée par des multiples pratiques qui sapent son fondement existentiel.

L’autorité du Président est trainée dans la boue au quotidien, l’arrogance, les injures et insolences montrent que la peur s’est installée au sein de Benno Bokk Yakar. Ils en sont même au point de se traiter de scorpions, de bandes d’escrocs, allant jusqu’à dénigrer leurs propres transhumants.
Multiples sont les menaces, les sifflets sonnant l’arrêt de la récréation du Président au sein de sa coalition, on pourrait même les assimiler à des pratiques d’un arbitre de niveau international. Où est cette autorité tant réclamée ?

Où est passé ce visage fermé qui s’affiche à chaque contradiction ?
Remettez de l’ordre dans votre propre camp, STOP, nous ne voulons plus de sifflets pour décréter la fin de la récréation. Assurez-vous que l’intérêt du peuple soit préservé dans chaque action engagée par votre gouvernement. Les institutions de la république ne doivent pas servir de champs de bataille, de lieu où les insultes et l’usage des pratiques antirépublicaines sont récurrents.

L’opposition a son rôle à jouer et va l’assumer pleinement, la coalition Manko Taxawu Sénégal, représente l’espoir d’un vent de changement tant attendu par le peuple. Qu’en est-il des dossiers sous le coude, des rapports des institutions de lutte contre la corruption, etc.? Aucune mesure n’a été prise à l’encontre des différentes personnes incriminées par l’OFNAC, l’ARMP, la Cours de comptes, la DCMP, l’IGE etc. et qui de fait ne sont que des membres de votre famille politique.

Evitez-nous un second scandale Bictogo. Il nous serait difficile de croire qu’après plusieurs milliards investis pour le renouvellement de ce fichier, et l’obtention des cartes biométriques, que vous puissiez revenir sur vos pas pour nous faire croire qu’il n’est plus opportun d’y faire référence lors des prochaines échéances.

Nous voulons justement que les bases d’une élection transparente soient jetées, que très tôt qu’il y ait une stabilité sur le processus et l’usage du fichier électoral pour les législatives. Le peuple sera ainsi mis en face de ses responsabilités.

Soyons vigilants, et gardons à l’esprit que seul le peuple détient le pouvoir.

Ibra Fall
Convention des cadres du GP

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here