Share Button

Les ambassadeurs du groupe africain à l’ONU ont exigé dans un communiqué au langage très fort des « excuses » du président américain Donald Trump, condamnant ses propos « racistes » sur l’immigration en provenance de « pays de merde ».

L’emploi par le président américain Donald Trump du mot « pays de merde » pour désigner Haïti et certains pays africains susceptibles d’envoyer des migrants aux États-Unis a déclenché un tollé mondial.

Après une réunion d’urgence des ambassadeurs du groupe africain à l’ONU qui a duré quatre heures, ces derniers ont exigé vendredi 12 janvier « rétractation et excuses » de la part de Donald Trump. Ils se sont dit « préoccupé par la tendance continue et grandissante de l’administration américaine, vis-à-vis de l’Afrique et des personnes d’origine africaine, à dénigrer le continent et les gens de couleur ».

Le groupe affirme être « solidaire du peuple haïtien et des autres qui ont également été dénigrés » tout en remerciant « les Américains de toutes origines qui ont condamné ces remarques ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here