Share Button

Plus de dix nouveaux critères sont introduits par les autorités à l’endroit des associations du privé chargées de convoyer des pèlerins. désormais, ces voyagistes devront produire un quitus fiscal pour prouver qu’ils sont à jour avec le fisc..

Parmi les nouveaux critères, il est désormais impératif pour tout voyagiste de disposer d’un siège social avec des employés rémunérés. Le voyagistes devra également disposer d’un relevé bancaire pour montrer qu’il dispose de suffisamment de ressources financières permettant le convoi des pèlerins aux lieux saints de l’Islam.

Les voyagistes ayant rempli les critères se voient octroyés d’office un lot de 100 candidats au Hadj. Mais la faisabilité de cette dernière mesure est remise en cause dans la mesure où le quota dont dispose le Sénégal ne pourra pas couvrit le le nombre de pèlerins qui sera affecté à chaque agence de voyage.

En fait ces mesures sont jugées complexes par certains voyagistes du privé qui s’en offusquent et remettent en cause la faisabilité de certains critères. a souligner que l’Etat du Sénégal a dissout le commissariat général au pèlerinage aux lieux saints de l’Islam pour ensuite créer à la place une délégation générale ayant un statut plus important.

Ce pour une meilleure organisation du pèlerinage à La Mecque. En effet, la délégation est une structure étatique, pérenne, décentralisée avec une autonomie renforcée.  Elle est conformément aux textes en vigueur, rattachée au ministère des affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.

Source Walfquotidien  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here