Share Button

Décidément, le maire de Dakar n’a pas que ses collègues de l’Association internationale des maires francophones comme souteneurs. Loin s’en faut ! L’on a appris de sources généralement bien informées qu’à des milliers de kilomètres de Dakar, capitale sénégalaise, dont il tient les manettes depuis les élections locales de 2009, les Républicains au Pouvoir aux Etats-Unis ont décidé de faire, désormais, du cas Khalifa Sall sa propre affaire.

Selon toujours les sources de Actusen.com, c’est au détour d’une première rencontre, il y a quelques semaines de cela qu’une délégation de pro-Khalifa, composée du maire de la Médina, Bamba Fall, de l’édile de Mermoz-Sacré-Cœur, Barthélemy Dias, entre autres, qu’une réunion a eu lieu entre ces responsables socialistes et des responsables du Parti de Donald Trump, Président américain.

Ce que pensent les Républicains américains de la détention de Khalifa Sall

Lors de cette réunion gardée, jusqu’ici, secrète par l’entourage de Khalifa Sall, les «Républicains» avaient non seulement dénoncé ce qu’ils considèrent comme une détention purement politique.

Mais aussi, confie-t-on toujours, ils avaient prévu de tenir une autre rencontre avec les membres de la délégation de l’édile de Dakar, encore en détention préventive, dans l’affaire de la Caisse d’avance de la Municipalité, pour laquelle il est poursuivi pour présumés détournement, faux et usage de faux, entre autres, portant sur 1,8 milliard F Cfa.

D’ailleurs, nous souffle-t-on, au terme de la première rencontre entre socialistes du Sénégal et Républicains américains, un compte-rendu a été fait à l’entourage direct du maire de Dakar, par Barthélemy Dias.

Pour un second round des discussions, Barthélemy Dias a devancé les autres membres de la délégation de Khalifa Sall

Après plusieurs recoupements, l’on s’est rendu compte que Barthélemy Dias a repris les airs, depuis quelques jours, pour devancer le reste de la délégation devant tailler bavette avec les Républicains des Etats-Unis. Bamba Fall, édile de la Médina, que votre Site essaie de joindre, depuis quelque temps, reste injoignable et est, lui aussi, crédité d’avoir embarqué à bord d’un vol et déchiré les entrailles du ciel, pour rallier le pays de l’Oncle Sam.

Les Républicains dansent le tango avec l’Association internationale des maires francophones

Pour rappel, à la tribune de la 85e Session du Bureau de l’Association internationale des maires francophones (AIMF), présidée par le Premier ministre congolais Clément Mouamba, Hugues Ngouélondélé, maire de Brazzaville et Anne Hidalgo, maire de Paris s’étaient montrés solidaires à l’endroit du maire de Dakar Khalifa Sall.

Autres élus à avoir dansé le tango, lors de cette 85ème Session, avec les maires congolais et français : le maire de Casablanca, Abdelaziz El-Omari et André Kimbuta, édile de Kinshasa.

On se souvient qu’à l’époque, le bureau de l’Association internationale des maires francophones avait opposé une fin de non-recevoir, «par unanimité», la démission de Khalifa Sall du poste de Secrétaire général.

Mieux, le bureau, qui lui avait exprimé sa solidarité, avait également, mandaté le Secrétariat permanent à prendre langue avec les autorités sénégalaises. Mais ç’aurait été peine perdue. Dans la mesure où Dakar a, depuis une dizaine de jours, accéléré sa cadence et marche tout droit vers le procès de l’un des opposants crédités de vouloir arracher, en 2019, le fauteuil de Macky Sall, Président de la République.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here