Pléthore de listes aux législatives: Cheikh Bakhoum propose le vote électronique

Share Button

Le Directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie), Cheikh Bakhoum est pour une profonde réflexion entre les acteurs, sur la faisabilité du vote électronique au Sénégal, au vu de la pléthore des listes aux législatives. Le responsable de l’Alliance pour la République (Apr) à Grand Yoff s’exprimait en marge du lancement de programmes sociaux au bénéfice des populations de Grand Yoff, dans une salle du Cices pleine à craquer hier, dimanche 18 juin.

La multitude des listes en compétition pour les élections législatives du 30 juillet prochain, un facteur à fort risque d’abstention des électeurs, préoccupe plus d’un au Sénégal. Le Directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie), Cheikh Bakhoum, a fait hier une proposition de sortie de crise pour les années à venir.

En effet, M. Bakhoum a estimé que la question du vote électronique est aujourd’hui à mettre sur la table. Pour lui, il est temps que «les acteurs se mettent autour d’une table pour discuter du sujet et que très rapidement on puisse passer à mode de vote électronique». Selon lui, avec l’avancée du pays dans le domaine du numérique, « le Sénégal pourrait commencer à réfléchir à un vote électronique d’ici 5 ou 10 ans». Donc, il reste convaincu que, même si dans beaucoup de vieilles démocraties, ce n’est pas encore le cas, le Sénégal qui est une jeune démocratie a les moyens de mettre en place ce système de vote.

Ces propos ont été tenus en marge de la cérémonie de lancement des programmes sociaux qu’il a initiés au bénéfice des populations de Grand Yoff, dans une salle de l’Unité africaine du Centre international de commerce extérieur (Cices) de Dakar trop exigüe pour contenir toutes les populations de Grand Yoff, venues très nombreuses assister au dit lancement.

Pour ce qui est de ladite cérémonie qui a enregistré la présence du ministre de l’économie et des finances, Amadou Ba, de celui de la gouvernance locale, Abdoulaye Diouf Sarr, ainsi que de tous les responsables politiques de la mouvance présidentielle à Grand Yoff, il s’agit de l’enrôlement des ménages à la Couverture maladie universelle (Cmu), à la formation à l’entrepreneuriat et au financement des femmes. De l’avis du responsable apériste à Grand Yoff, des centaines de familles ont été enrôlées à la Couverture maladie universelle (Cmu). L’initiative permet, à son avis, aux personnes ayant de faibles revenus d’être appuyées par un régime d’assurance maladie.

Poursuivant, Cheikh Bakhoum a indiqué le financement de 50 groupements de femmes porteurs de projets fait partie du programme qu’il a mis sur pied. Il est aussi prévu, selon le Dg de l’Adie, un programme de suivi et de formation de plus de 200 femmes dans divers domaines, notamment la transformation de céréales locales, l’informatique de base, etc. Le responsable apériste à Grand Yoff a par conséquent invité tous les responsables de la mouvance dans la commune à soutenir de telles

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here