Share Button
Au cours de ces derniers jours, le président de la République, Macky Sall, profite de tous ceux qui peuvent transmettre des messages à l’opposition pour faire comprendre qu’il est prêt à lâcher du lest sur la question controversée du parrainage. A des personnalités qu’il a rencontrées récemment, aux organisations de la société civile qu’il a reçues sur l’introduction de Moustapha Niasse, le locataire du Palais s’est déclaré prêt à revoir à la baisse le 1% des inscrits (65 000 signatures de parrains) exigé à chaque candidat pour participer à la présidentielle.

«S’ils (opposants) pensent que le taux de 1% est élevé, on peut réduire encore à 0,5% ou 0,75%. Tout cela est possible. Mais on ne peut pas comprendre que l’opposition n’exprime pas ce qu’elle veut et tente de dire que le projet ne passera pas. Cela est inacceptable», martèle-t-il.

A l’intention de la société civile, qu’il a félicitée pour sa démarche de médiation, il rassure: «Il faut que tous se retrouvent, sans aucune crainte, sur le projet de parrainage. Cette discussion entre tous les acteurs concernés est possible.»

yerimpost

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here