Prix à la consommation du mois de juillet 2017: Tension dans le panier de la ménagère

Share Button

L’indice harmonisé des prix à la consommation du mois de juillet 2017 s’est accéléré de 1,5%. Cette évolution, explique l’Ansd, « résulte principalement de l’augmentation des prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisées« , des services de « loisirs et culture » et des « restaurants et hôtels« .

En ce qui concerne les « produits alimentaires et boissons non alcoolisées« , leur prix se sont appréciés de 3,4%. Cela, à cause »de la hausse des prix des légumes frais en feuilles de 26,4%, des légumes frais en fruits ou racines, 25,2%, des poissons frais, 12,6%, des tubercules et plantains, 10,8%, ainsi que des viandes de bœuf, 2,3%« .

Selon l’agence, « la baisse de la production maraîchère, et celle de l’offre en poissons frais, en début d’hivernage, expliquent l’augmentation des prix constatés. En variation annuelle, les prix de la fonction se sont accrus de 5,5%« .

La hausse des prix des services de « loisirs et de culture » de 3% est liée au renchérissement des forfaits et circuits touristiques composites de 8,9%, avec la hausse des frais de pèlerinage à la Mecque.

Le renchérissement des services de « restaurants et hôtels » de 1,7% est induit par celui des services de restaurants, cafés et établissements similaires estimé à 1,8%.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here