epa06063501 A handout photo made available by the Kuwaiti News Agency (KUNA) shows Mohammed bin Abdulrahman Al Thani, Qatar's Foreign Minister (L), received by Kuwait's Foreign Minister Sheikh Sabah al-Khalid al-Sabah at Kuwait Airport in Kuwait, 03 July 2017. Al Thani handed over a formal letter from the emir of Qatar to the emir of Kuwait, the main mediator in the Gulf crisis, in response to diplomatic and economic sanctions from Saudi Arabia and its allies, Egypt, the United Arab Emirates (UAE) and Bahrain on allegations that Qatar is funding extremism. Qatar was asked to agree to the group's demands or to face further sanctions after an initial deadline expired on 02 July, subsequently extended by a 48-hour dead line. EPA/KUNA HANDOUT EDITORIAL USE ONLY/NO SALES
Share Button

L’Arabie saoudite et ses alliés dans la crise avec le Qatar ont reçu la réponse de Doha à leurs requêtes, ont-ils confirmé mercredi, sans préciser la teneur du message de l’émirat, qui avait qualifié ces demandes d' »irréalistes et irrecevables ».

Le Qatar a officiellement répondu aux pays du Golfe« Le ministre Adel al-Jubeir a reçu du ministre d’Etat koweitien Sheikh Mohammad al-Abdullah al-Sabah la réponse officielle du Qatar concernant les demandes des pays qui le boycottent », a confirmé le ministère saoudien des Affaires étrangères sur son compte Twitter.

Crise diplomatique
L’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahrein et l’Egypte avaient annoncé le 5 juin la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusant l’émirat, entre autres, de soutien au terrorisme et de relations trop proches avec l’Iran.

Requêtes précises
Ces pays avaient ensuite envoyé au Qatar une lettre officielle contenant 13 requêtes précises, dont celles pour Doha de cesser son soutien aux Frères musulmans, de fermer la chaîne d’informations en continu Al-Jazeera ou de réduire ses relations avec Téhéran.

Ultimatum
Dimanche soir, ils avaient prolongé de 48 heures leur premier ultimatum de dix jours lancé à Doha pour que l’émirat réponde à ces demandes, suite à une demande du Koweit, pays médiateur dans cette crise.

Accusé de réception
« Les quatre pays ont bien reçu la réponse du Qatar, via le Koweit, et ce avant la date limite fixée. Il y sera répondu en temps et en heures », a tweeté mercredi matin le ministère saoudien des Affaires étrangères. Les chefs de la diplomatie de ces quatre pays doivent se rencontrer mercredi au Caire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here