Share Button

Rappelé à Dieu, avant-hier, à l’âge de 92 ans, Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Makhtoum a quitté ce bas monde tranquillement. Le saint homme avait en effet une volonté de trouver une solution pour le Sénégal, mais aussi, il avait manifesté son désir de réconcilier la famille d’El Hadji Malick Sy avant de retourner à son Seigneur Créateur. C’est son petit frère et homme de confiance Serigne Pape Malick Sy qui l’a révélé.

La révélation a été faite hier par son frère et nouveau Khalife général des Tidianes, Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine et par Serigne Pape Malick Sy, qui était le bras droit du saint homme de son vivant.«Avant de nous quitter, Serigne Cheikh avait manifesté son indignation face à certaines tares qu’il avait relevées dans la société sénégalaise. Il avait déclaré qu’il aurait aimé que le Sénégal trouve la solution pour sortir des difficultés, mais, disait-il, tant qu’on ne cesserait pas les errements et les bavardages inutiles pour les remplacer par le travail dans le sérieux, la solution ne sera jamais trouvée. Il avait ajouté que nos illustres guides religieux, qui ont fait de l’Islam ce qu’il est dans ce pays, ne sont pas méchants à ce point pour laisser le Sénégal dans l’ornière dans laquelle il se trouve. S’il en est ainsi, c’est parce que, selon lui, les gens ne font rien pour changer la situation. Il avait ajouté que, quelle que soit la qualité de nos aïeux, ils ne pourront rien faire pour nous trouver une solution si, nous autres, qui sommes là, ne faisons rien pour cela. Cela est l’une de ses dernières volontés», a révélé le nouveau Khalife général des Tidianes, Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine.Une déclaration confirmée par celui qui était considéré comme le confident du défunt Khalife, Serigne Pape Malick Sy. Le frère cadet et bras droit du défunt Khalife a ajouté que Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Makhtoum avait aussi manifesté sa volonté de réconcilier la grande famille de son grand-père, avant de quitter ce bas monde. «Il m’avait dit que si toutefois il réussissait à réconcilier la famille, il n’avait plus rien à accomplir sur Terre. C’est pourquoi, quand le Bon Dieu a exaucé cette demande, je savais qu’il ne lui restait plus beaucoup de temps à nos côtés», a ajouté Serigne Pape Malick Sy ibn Serigne Babacar Sy, frère cadet du défunt Khalife.

Sidy Djimby NDAO et Cheikh Tidiane NDIAYE
(Envoyés spéciaux à Tivaouane)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here