Recherchée par la gendarmerie, Ndella Madior s’explique

Share Button

Ndella Madior Diouf a réagi hier, suite à l’article publié dans «La Tribune» de Lundi, faisant état de sa recherche par la gendarmerie. Le journal écrivait qu’elle a reçu plusieurs convocations auxquelles elle n’a pas déférées relativement à un «scandale» foncier dans lequel elle est impliquée.

Pour Ndella Madior, il n’en est rien ; ce n’est qu’un «malheureux malentendu». «Comme me l’ont ordonnée les autorités compétentes, j’ai arrêté tous les travaux de construction du local en cause, c’est-à-dire abritant mon restaurant, et j’ai demandé la poursuite de la peinture intérieure des studios de ma radio . C’est à ce moment que les gendarmes sont revenus pour interpeller les peintres ainsi que le comptable Gabriel El Malick Faye. Ce dernier a été gardé à vue parce qu’il aurait mal parlé aux gendarmes, alors que les autres ont été relâchés».

Sur ce, Ndella reconnaît que des convocations qu’elle n’a jamais reçues auraient été émises à son encontre parce que, explique-t-elle, «je bouge beaucoup». Selon la concernée, jamais il ne lui viendrait à l’esprit de défier l’autorité. Et de conclure : «les gendarmes de la Dscos sont des amis et ils ne font que leur travail dans le respect de la loi». 

(La Tribune)

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here