Share Button

Depuis quelques semaines, des retrouvailles entre le chef de l’Etat Macky Sall et son ancien mentor, Me Abdoulaye Wade sont agitées. En effet, de hauts responsables du pouvoir, interrogés, estiment possible une telle éventualité. Tandis que du côté du Parti démocratique sénégalais, l’on tire toujours sur le Macky à chaque fois que l’occasion se présente. Pour brouiller les pistes ? C’est fort probable.

Cependant, cela n’est pas pour plaire à tout le monde. Déjà que l’on reproche au Président Macky Sall de faire du Wade sans Wade. Des retrouvailles entre les deux hommes seraient la goutte d’eau de trop pour certains observateurs. En effet, le politologue Mody Niang assimile ces manœuvres à des « conciliabules pour réconcilier deux pôles de la mal gouvernance, sur notre dos ». En effet, M. Niang a du mal à faire table rase des méfaits du régime libéral. Et, il ne peut souffrir qu’on fasse de Me Wade un héros même s’il peut contribuer à la chute de Macky en 2019.« On peut difficilement passer l’éponge sur les forfaits, les scandales gravissimes qui ont jalonné sa longue gouvernance », a-t-il dit avant d’enfoncer le clou : « On veut nous demander d’être sourds, aveugles et indifférents aux graves forfaits dont l’ancien président-politicien s’est rendu coupable entre le 2 avril 2000 et le 2 avril 2012. Si on tourne aussi facilement la page de ses crimes, personne ne devrait plus être poursuivi. J’ai toujours refusé de tomber dans ce travers et, chaque fois que l’opportunité m’a été donnée, j’ai fait remonter en surface ces scandales que l’on veut passer aujourd’hui par pertes et profits, sous le prétexte que son auteur peut contribuer à faire battre son successeur en février ou en mars 2019 ». En voilà un qui n’est pas du tout atteint par l’amnésie qui s’est emparé de certains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here