Share Button

C’est Malick Gackou du Grand Parti qui le dit : « Plus rien ne peut arrêter le Président Macky Sall dans sa quête d’un second mandat ».

A deux ans de l’échéance, le Grand Parti le décrit obnubilé par sa réélection en 2019. Il ne pense qu’à ça. Un second mandat ! Il le scrute. Lui, c’est Macky Sall. ‘’C’est évident, plus rien ne peut arrêter le Président Macky Sall dans sa quête d’un second mandat. Absolument rien ! Alors tout est possible, quitte même à mettre le pays à genoux’’, a martelé Malick Gackou.

Qui se dit ‘’triste’’ et ‘’désabusé’’ par la levée de l’immunité parlementaire du députe-Maire de Dakar Khalifa Sall. Pis, dit-il, enfonçant le clou : ‘’la fracture démocratique instaurée à présent comme modèle politique met en péril l’avenir de notre nation et hypothèque celui des générations futures.

’’Avec l’instrumentalisation’’ de l’Assemblée nationale et de la justice dans cette ‘’cabale inique’’, incontestablement, nous touchons le fond, se lamente-t-il, dépité. Ainsi Gackou n’en appelle pas moins à l’insurrection.

‘’Face à cet ancrage, il nous paraît urgent d’intensifier le combat sur le terrain pour la sauvegarde des acquis de notre démocratie et la pérennisation des valeurs cardinales de notre si grande nation’’, fait-il observer. Avant d’exhorter le peuple à ‘’soulever notre dignité nationale pour vaincre et triompher contre les avatars de cette dictature fantasmagorique qui nous envahit et que le régime du Président Macky Sall veut instaurer dans notre pays.’’

Et ce combat pour la libération de Khalifa Sall, dit-il, sera porté au premier rang par le Grand Parti afin de ’’valoriser’’ systématiquement des principes démocratiques et la consolidation des vertus de notre nation. ‘’Des initiatives hardies seront entreprises à cet égard avec les forces vives, a-t-il révélé.

Mouhamadou BA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here