Share Button
Maintenant riche, Macky veut barrer la route à ceux qui peuvent diriger le Sénégal
Pour convaincre l’opposition de participer aux concertations sur le processus électoral, Macky Sall avait fini par nommer une personnalité dite « neutre ». Mais malgré cette mesure les concertations ont fini, après les bouderies, par amener des formations politiques à les boycotter. Car le parrainage des candidatures que veut instaurer Macky Sall, sans l’avoir subi quand il se présentait à la Présidentielle de 2012, est perçue comme une stratégie devant aboutir à une pénurie de candidats sérieux ». L’opposition vient ainsi de lancer une bataille juste et légitime. Car si avec les moyens de l’Etat Macky pourra faire faire à ses ouailles le tour du pays avec des milliards pour lui ramener le nombre de signatures exigé pour se présenter au scrutin, ce n’est pas le cas des candidats de l’opposition, qui ne comptent que sur leurs ressources et l’appui de leurs militants, qui en ont les moyens. Et, au-delà de l’espace présidentiel, ceux-ci sont devenus difficiles à trouver. Il s’y ajoute que ce sont les programmes et projets de sociétés proposés aux électeurs qui doivent être les parrains et que les cautions des candidats perdants seront reversées dans les Caisses du Trésor. Ce qui veut dire que l’Etat ne perd rien avec les candidatures multiples, comme veut le faire croire le camp présidentiel. Tout au contraire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here