Share Button
 
À la veille du Magal de Darou Moukhty, une sortie musclée contre l’État du Sénégal avait été enregistrée. Celle-ci était le fait de petits-fils de Borom Darou qui ont accusé le gouvernement Sall d’avoir été trop lent à démarrer les chantiers de la cité. Une sortie qui a malheureusement fortement gêné chefs religieux et personnalités politiques. Serigne Djily Mbacké Abbas, fils du Khalife, s’est ainsi résolu à rétablir les pendules à l’heure expliquant que ses frères sont trop vite allés en besogne.

L’État a respecté la totalité de ses engagements. Les chantiers ont démarré et ils vont vite s’achever suivant les termes programmatiques initiaux. Déjà dimanche, la résidence des hôtes a reçu ses premiers coups de pioche à la grande satisfaction du Khalife et des populations. Cette résidence est dotée de salles de conférence capables d’accueillir plus de 500 personnes. Cela va nous éviter de louer des bâches à hauteur de 5 millions de francs. Par rapport au Magal, tous les engagements ont été respectés. À la veille de l’événement, je rappelle que le Président de la République a envoyé son Premier ministre. C’est ensuite que son directeur de cabinet a été dépêché. Il sera suivi d’un ministre Abdoulaye Diouf Sarr. Darou Moukhty va changer de visage. Rien que pour cela, il mérite notre gratitude et nous allons davantage le soutenir.  » Serigne Djily Mbacké de souhaiter que l’opposition cesse d’utiliser leur cité pour régler ses comptes avec l’État.  » Qui aide Darou bénéficiera de notre soutien. Je sera là pour le rappeller toutes les fois que c’est nécessaire  », martèlera-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here