Stratégies de campagne électorale – Les recettes des directoires

Share Button

 

Populations, séductions, élections. En direction des Législatives du 30 juillet 2017, les équipes de campagne des différents partis politiques  et coalitions cherchent comment séduire les populations pour que leurs candidats soient élus.

 

Casse-tête actuel pour prétendants à la députation. Comment faire pour toucher le maximum d’électeurs dans 45 départements en 21 jours ? Etats-majors politiques, et directoires de campagnes de différents candidats ont les cheveux blancs à force  de retourner l’énigme dans tous les sens pour trouver la meilleure formule possible, selon les moyens dont on dispose. Une technique qui est pratiquement similaire pour deux des plus grandes coalitions à savoir Mankoo Taxawu Senegaal (MTS) et Benno Bokk Yaakaar (BBY) : les têtes de liste départementale concentrent les sorties dans leurs bases électorales et les leaders investis sur la nationale font la tournée nationale. Le département de Dakar est la mère des batailles avec 7 sièges à pourvoir. Pour la coalition MTS, Bamba Fall à la Médina, Barthélémy Dias à Sacré-Cœur, Palla Samb au Point E, et Cheikh Guèye à Dieuppeul-Derklé se sont tous mis à sillonner la base dans la première semaine de campagne, après un meeting d’ouverture conjoint.

La coalition de partis au pouvoir BBY est pratiquement dans la même logique. Amadou Bâ aux Parcelles Assainies, Abdoulaye Diouf Sarr à Yoff, Maimouna Ndoye Seck et Seydou Guèye à la Médina ont également fait plus ample connaissance avec leurs bases respectives dans leurs localités, les premiers jours. La tête de liste nationale Bby, Mahammed Boun Abdallah Dionne, fait concomitamment le tour du pays. Le responsable ‘‘apériste’’ du comité ad hoc du département de Dakar, Ibrahima Fall, assure que leur stratégie d’occupation est double. ‘‘Nous avons une option stratégique dont l’objectif est de porter le message sur les réalisations du gouvernement. Plusieurs formules sont développées dont une au niveau national où le PM se base sur les réalisations du Sénégal en demandant aux populations de ne pas s’aventurer et d’opter pour la continuité et la stabilité. Une autre au niveau des communes, des quartiers, bref du département avec des explications, du porte à porte, des visites de proximité’’, explique-t-il. Une stratégie de travail qui, à l’en croire, est évaluée chaque soir avec des séances de débriefing pour apporter quelques retouches aux manquements constatés dans la journée.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here