Share Button

L’alliance des syndicats de la santé crie halte au ‘’terrorisme et au populisme du ministre de la santé et de l’action sociale. Les syndicalistes dénoncent par ailleurs, la dette de l’agence de la CMU qui menace les centres et postes de santé.’’ Des établissements de santé, privés jusqu’à la date d’aujourd’hui de la 3e tranche de la subvention annuelle et dans l’attente de guerre lasse, de dettes cumulées de la CMU (malgré les dénégations du nouveau chef de l’agence et d’autres créances. Les  postes centres et centres de santé vivant dans la même déche à cause de 13 mois d’arriérés de remboursement par endroit, à côtés de centres de promotion et de réinsertion sociale encore moins lotis’’, alertent les travailleurs de la santé. A cette situation s’ajoutent les retards de paiement e salaires et de motivations, de tensions de trésorerie mettant à rude épreuve les fournisseurs de biens et prestataires de services déjà aux abois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here