Share Button
Le Syndicat national des professionnels de l’information et de la communication (Synpics) dénonce le comportement ignominieux du patron de D-Média. En point de presse ce jeudi 10 août 2017, Aly Fall, porte-parole s’est indigné de la décision de Bougane Guèye de mettre au chômage ses employés. “Bougane Guèye Dany est un nouveau riche arrogant et mesquin”, charge-t-il.
Selon lui, “Bougane Guèye, Pdg du groupe D-Média a volontairement plongé son groupe dans une situation inconfortable. Depuis la date du 14 juillet, des actes allant dans le sens de museler la section ont été posés par la direction générale les uns après les autres”.
Plus grave, révèle Aly Fall, “l’administration de D-Média a servi des contrats autres que ceux qu’ils avaient paraphés avant l’imitation de la signature de ceux qui avaient paraphés. Il s’agit de Paul Abraham Pouye, porte-parole du syndicat et Pape Amadou Sy, secrétaire administratif qui ont vu leur signature falsifiés”.
Hormis ces deux agents, “Bougane a envoyé Assane Fall, cadreur à la Sentv chargé des revendications et Mame Mbaye Ndiaye, journaliste présentateur Zikfm/Sentv non moins trésorier général en banlieue dans les antennes locales”, dénonce le Synpics.
Pour Aly Fall, “ce qui s’est passé à D-Média est inacceptable dans un pays qui se dit État de droit. Nous interpellons l’administration du travail pour qu’il joue son rôle régalien. Vous verrez des contrats qui sont des contrats que de nom, des employés qui n’ont même pas des contrats de travail”.

Le Synpics ne s’en limite pas là. Il interpelle l’État du Sénégal afin qu’il impose des mesures coercitives aux patrons de presse. “On devrait leur imposer certaines règles à respecter. Il faut que les autorités aient ce droit de regard pour qu’elles voient exactement ce qui se passe dans les entreprises de presse afin d’y trouver des solutions. Ce qui se passe à D-Média, est révoltant, inacceptable, choquant et inadmissible” regrette-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here