Share Button
L’année 2017 restera marquée par les décès de deux khalifes des tidianes, Cheikh Ahmeth Tidiane Sy « Al Makhtoum » et Serigne Abdou Aziz Sy « Al amine », ainsi que par celui de Pire, Serigne Moustapha Cissé.
Cheikh Ahmeth Tidiane Sy « Al Makhtoum » a été rappelé à Dieu le 15 mars, à l’âge de 91 ans. Cinquième Khalife de la famille d’El Hadji Malick Sy, il a été inhumé dans sa résidence à Tivaouane, en présence de milliers de disciples.
Homme de savoir, il dirigeait la confrérie depuis la disparition de Serigne Mouhamadou Mansour Sy, le 9 décembre 2012.
Après sa disparition, son successeur est à son tour rappelé à Dieu le 22 septembre. Agé de 92 ans, Serigne Abdou Aziz Sy « Al Amine », longtemps porte-parole de la famille de Hadji Malick Sy, a été inhumé à l’esplanade des mosquées.

En tout, le religieux, qui s’est surtout illustré par son rôle de pacificateur et de régulateur social, ne sera resté que six mois à la tête du Khalifat.

Avant lui, la communauté musulmane perdait le 24 juin une autre grande figure de l’islam et de la Tidjanya : Serigne Moustapha Cissé (1933-2017), Khalife général de Pire. Il est décédé à l’âge de 83 ans des suites d’une maladie.
Serigne Moustapha Cissé a été pendant plusieurs années ambassadeur et conseiller spécial des présidents Léopold Senghor et Abdou Diouf.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here