Tivaouane demande à Macky ce qu’il avait refusé à Touba, son avenir en jeu

0
Share Button

Me Wade avait commis l’erreur de tenir à la promesse qu’il avait faite au 6ème Khalife général des Mourides, le regretté Mouhamadou Lamine Bara Mbacké, de ne jamais poursuivre devant les juridictions, malgré la volonté du Garde des Sceaux de l’époque et les dossiers accablants le concernant, son ancien proche collaborateur Macky Sall. Aujourd’hui il s’en mord les petits doigts, puisque celui-ci a fini par se dresser contre lui, le battre, faire emprisonner et condamner son fils chéri Karim et faire éclater en mille morceaux sa formation politique, presque demi-centenaire. L’histoire va-telle se répéter, cette fois-ci contre Macky Sall ? Car après le placement sous mandat de dépôt du « boulanger devenu maire de Dakar, l’actuel Khalife général des Tidjanes lui demandé d’accorder son « pardon » à celui-ci. Pourtant Khalifa Sall s’est, au moins, enrichi avec du mil et du riz fictif et du « lait » miroité dans les écoles. Dans le même registre le fils du Khalife disparu, Moustapha Sy, conditionne leur tête-à-tête à la libération de Khalifa Sall, que même ses proches collaborateurs ont enfoncé. Macky se laissera-t-il influencé jusqu’à accepter qu’un auteur de détournement publics soit libéré pour faire plaisir à un clergé religieux, lui qui avait refusé des années durant cette faveur à Touba, qui voulait qu’il libère Karim Wade, que le Khalife de cette confrérie considère comme son propre fils ? En tout cas accéder à la requête de Tivaouane, pendant que des Sénégalais auteurs de menus larcins purgent de grosses peines, équivaudra pour Macky à se faire harakiri politiquement. Car Khalifa dehors, il se retrouvera avec un Assemblée nationale, qui l’empêchera de gouverner d’ici la fin de son mandat ; avant d’entrer dans l’Histoire du Sénégal comme étant l’unique président parmi ses trois prédécesseurs à n’avoir exercé qu’un unique mandat de sept ans. L’opposition affaibli le sait et ne compte que sur l’effet Khalifa Sall pour rebondir et l’acculer.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here