Share Button

Si le Président Macky Sall s’est rendu avant Banjul à Mdéina Gounass, qui se prépare pour son « daaka » Idrissa Seck lui sera à Touba pour une dizaine de jours. Et c’est le parti de Macky et sa coalition Benno qui vont pâtir davantage de la stratégie d’occupation du terrain par le Président de Rewmi. Car malgré les moyens mobilisés à l’occasion des dernières législatives, le parti présidentiel et sa coalition ont été laminés à Touba. Et Idy est presque en roue libre dans la capitale religieuse, puisque soutenus par des dignitaires Mourides. La « retraite politique » d’Idy, qui sera ponctuée par des visites et des audiences lui rapportera de nouveaux soutiens et même de responsables venus du Parti démocratique sénégalais, est à l’image de wagons attelés sans locomotive ; leur candidat étant exilé au Qatar. C’est donc dire qu’à moins d’un candidat qui surgira ailleurs que dans le cercle des politiciens, à onze mois de la Présidentielle, Idrissa Seck s’affirme comme potentiel tombeur de Macky Sall, complètement rejeté dans la ville de Touba, qui est un échantillon représentatif du Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here