(VIDÉO) – REFOULÉ DES ÉTATS-UNIS, BAMBA RACONTE : « Nous étions ligotés et torturés… Partis pour être riches, nous sommes revenus chez nous avec 20 000 frs… La mort était chaque jour très proche »

0
Share Button

Désolation et tristesse… Voilà les sentiments les plus partagés par les 130 Sénégalais refoulés des Etats-Unis d’Amérique. Donald Trump a frappé fort en expulsant de son pays des pères de famille et des jeunes sur qui reposaient énormément d’espoir. Partis chercher des dollars, ils sont revenus avec, en poche une somme de 20 000 francs.

Dans cet entretien exclusif accordé à Dakaractu par le jeune Khadim, il est aisément perceptible cette déception qui l’anime tout comme ses autres 130 compagnons d’infortune.

Les Etats-Unis ont été un calvaire pour eux. Du Brésil au pays de l’Oncle Sam, en passant par le Pérou, l’Equateur, la Colombie où les filous sèment à longueur de journée la terreur, le Panama avec son lot de difficultés liées à la traversée des montagnes, le Costa Rica où la marche à pied est le seul moyen de déplacement, le Nicaragua où l’accès est formellement interdit aux Africains, le Honduras, le Guatémala, le Mexique où trouver à manger était tout sauf une partie de plaisir…les jeunes Sénégalais, parfois en compagnie d’autres Africains, ont souffert pendant plusieurs mois.

Parfois,  c’est la marche à pied, parfois c’est le sauve-qui-peut… Les jours se succédaient et se ressemblaient. Pour survivre, il fallait avoir de la force et de l’argent ou périr. Les dépenses par personne pouvaient être estimées entre 10 000 à 15 000 dollars.

La prison, ils l’ont aussi fait. Des geôles terribles où l’on devait passer ses journées attachées par une corde. Le supplice au quotidien !

Arrivés aux Etats-Unis, la détresse fut plus grande. L’Eldorado n’était qu’un mirage. Donald Trump a décidé de les « jeter dehors ». Khadim raconte, dans cet entretien, qu’ils  sont revenus au Sénégal bredouille. L’Etat du Sénégal se limitera à leur donner individuellement une somme de 20 000 francs Cfa et une litanie de promesses.  Ils ne demandent qu’une chose : « retrouver goût » à la vie. ENTRETIEN…

Dakaractu

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here