Share Button

Sidiki Kaba, le ministre sénégalais des Affaires étrangères a visité la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem-Est, hier, mercredi 28 mars 2018 sous la protection de la police israélienne et en l’absence de toute coordination avec la partie palestinienne. « Une violation du consensus de l’organisation de la coopération islamique (Oci) » qui pousse les autorités palestiniennes à demander des excuses de l’Etat du Sénégal.

Dans une déclaration rendue publique hier, mercredi 28 mars 2018, le Ministre de l’information palestinien a déclaré inacceptable l’entrée de Sidiki Kaba dans la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem-Est en liaison avec la police israélienne. « Cette visite est à la fois une violation du consensus de l’Oci et un événement dangereux dans lequel les relations sénégalo-palestiniennes ont été compromises » a t-il dit.

Ainsi, déplorant une violation de leur souveraineté, les autorités palestiniennes exigent des excuses du Sénégal. « Nous espérons que la sympathique République de Sénégal présentera ses excuses à la Palestine pour cette raison » ajoute t-il.

Dans la note parcouru par Dakarmidi, le Directeur de la mosquée Al-AZqsa, Omarv al-Kisvani, a condamné la visite de M.Kaba dans le lieu saint sous la protection de la police israélienne, sans coordination avec eux. « Nous ne l’avons pas officiellement salué, car sa visite a été organisée par les autorités d’occupation israéliennes et non par nous » a déclaré M.Kiswani qui rappelle que « toute personne qui entre dans le site religieux accompagné de la police israélienne est considérée comme un intrus illicite. Et c’est exactement ce que le ministre des Affaires étrangères sénégalais a fait, selon l’autorité religieuse.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here