Share Button

Le passage du Premier ministre ce jeudi 29 mars à l’Assemblée nationale sera marqué par l’absence des députés non-inscrits et ceux du groupe parlementaire « Liberté et démocratie ». Le boycott est le mot d’ordre de ces députés de l’opposition. Face à la presse, ils ont annoncé la couleur. Déthié Fall en appelle à l’intensification du combat, le professeur Issa Sall du PUR persiste sur la nomination d’une autorité indépendante pour l’organisation de la présidentielle prochaine.

Mais celui qui en a surpris plus d’un de par son discours virulent, c’est Mamadou Diop Decroix. Comme s’il flairait le tripatouillage de cette élection, le député et non moins leader d’AJ/PADS a mis en garde contre toute tentative de vol. « Malgré le fait qu’il y ait parmi nous des leaders de partis qui ambitionnent de briguer les suffrages des Sénégalais, nous serons comme un seul homme pour assurer la sécurité, la fiabilité, la transparence de ce scrutin. Que personne ne vienne pour dire qu’il a été élu alors que ce n’est pas vrai. Nous nous battrons et nous mettrons tous les moyens. Nous nous sacrifierons comme d’autres l’ont déjà fait pour avoir l’indépendance et la dignité… S’ils sont prêts à sortir l’armée, la police et la gendarmerie pour massacrer les Sénégalais, nous sommes prêts à y aller et à nous faire massacrer. Il faut que ces gens-là comprennent que cette Assemblée n’est pas n’importe quelle Assemblée», a vociféré Decroix.

yerimpost

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here