Share Button

Entré en politique pour se venger de son largage par les Wade, dont il accompagnait le chef qui était le président du pays et qui le gâtait jusqu’à ce qu’il lui compose un hymne à sa gloire, Youssou Ndour en était arrivé à mettre en veilleuse sa prestigieuse carrière musicale. Il sacrifia ainsi bon nombre de ses musiciens, dont les plus talentueux lui tourneront le dos. Mais durant sa période sabbatique, il vérifiera que « la nature a horreur du vide » puisqu’un jeune de son temps, Waly Seck, ne tarda pas à s’approcher de son fauteuil ; jusqu’à le lorgner. Ravalé au simple poste de ministre-conseiller, Youssou Ndour fera un retour en force, avec dans ses bagages « I Love You », entre autres titres. Un chant d’amour pour sa Aïda, qui a supplanté Mamy Camara, la mère d’une partie de ses enfants, dans son cœur. Mais si le non moins homme d’affaires Youssou Ndour est aimé pour sa voix, son engagement politique derrière le Président Macky Sall commence bien à lui desservir. Car, le peuple a faim et soif. Les Sénégalais se soignent de plus en plus difficilement et ont tout le mal du monde à assurer l’éducation de leurs enfants. C’est sans doute pourquoi, ils se laissent de moins en moins endormir par les mélodies du «roi du mbalax » qui cherche à leur imposer un bilan positif de son mentor, qui l’a accepté à la table du roi ; surtout que le mandat légitime de celui-ci, qui s’est dédit, est arrivé à terme depuis le 25 mars dernier. You ne pourra ainsi rebondir, à jamais, qu’en reprenant le micro pour décrier les dérives de son actuel allié, comme il l’avait fait en dénonçant les coupures intempestives d’électricité sous les Wade. C’est de cette manière seulement qu’il pourra empêcher au jeune Waly Seck de lui ravir sa couronne ; ce qui pourrait bien arriver. Car le « prince faramareer », maintenant très bien encadré est au top de son art. Et, tout indique que Youssou Ndour ne s’aventurera pas à scier la branche sur laquelle il est confortablement assis. Ainsi donc il pourrait bien payer musicalement son engagement politique, avec un leader en perte de vitesse, décrié même par son entourage. Youssou Ndour dont les concerts sont devenus politiques est pour autant attendu pour jouer sa partition d’artiste au service de son peuple ; mais il a pris fait et cause pour un homme de plus en plus rejeté par ceux qui l’ont élu et qui l’assimilent ainsi aux dérives des Faye Sall. C’est donc dire que si la voix de You est aimée, sa personnalité est de plus en plus rejetée comme tous les politiciens du pays. Il est vrai qu’il restera en dépit de tout le chouchou de croulants et de Sénégalais dont il a immortalisé les noms ou qui veulent devenir célèbres. Mais bien des Sénégalais regrettent et trouvent dommage que Youssou Ndour ait vendangé sa posture d’idole adulée et aimée, jusqu’à maintenant déplaire à Touba et essuyer le dédain dans les rues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here